Voir le panier
Menu

Fleurs de Bach en application locale : le cas de l'électricien

Portrait du docteur Edward Bach

Au delà des usages communs des fleurs de Bach par voie orale, il existe une autre voie d'administration utilisée par certains praticiens et approfondie par le chercheur et thérapeute Ricardo Orozco : il s'agit de l'application locale des essences de Bach.

Il n'est pas vain de rappeler que le Docteur Bach a lui-même, dans les prémices de ses recherches, utilisé les fleurs en application locale.
Dans l'extrait suivant, il y décrit précisément comment il a traité les symptômes physiques d'un patient.

Antécédents :
Le patient, spécialiste de l'installation de câbles électriques, se trouvait au moment de l'accident au sommet d'un poteau de dix mètres de hauteur. Il travaillait sur un câble positif, c'est à dire conducteur, et pendant qu'il le tenait à la main, le vent a rabattu contre lui le câble négatif, c'est à dire le câble de terre, dont le contact fit passer un courant de 700 volts à travers son corps.
Sa main droite, qui tenait le câble positif, se ferma spasmodiquement sur celui-ci sans qu'il puisse le lâcher, comme il arrive d'ordinaire dans les cas d'électrocution ; une fois libéré du contact avec le câble de terre, il tomba du poteau et atterrit sur une baie d'arbustes qui amortit le choc. On le retrouva dans un état de semi-inconscience.

Traitement :
24 octobre : j'ai examiné le patient quatre jours après l'accident. La main droite avait presque trois fois son volume normal, présentait de graves brûlures au bout du pouce, entre l'annulaire et le petit doigt, ainsi que sur la face externe de la main. Pratiquement « morte », elle avait perdu toute sensibilité à la douleur.
De l'extrait de Clématite lui fut administré immédiatement par voie orale, afin de ramener sa main à la vie, puis de l'extrait d'Impatiens sous forme de lotion, agissant à la manière d'un baume sur les blessures.

26 octobre : la main a commencé à « reprendre vie », et, avec le retour du sens du toucher, une sensation de douleur s'est manifestée lorsque la main restait pendante. Diminution de l'inflamation. Ce matin, le patient a marché accidentellement sur son petit chiot, le cri poussé par l'animal l'a fait sursauter de telle sorte qu'il fut obligé de s'asseoir, « tremblant convulsivement, bouleversé », comme lors de l'électrocution. Le patient affichait néanmoins de l'allégresse, minimisant l'importance de ses blessures.
Il lui a été alors administré de l'extrait d'Aigremoine, de Mimule et d'Hélianthème par voie orale : Aigremoine pour l'état mental d'excitation, malgré ses brûlures ; Mimule pour apaiser le système nerveux ; Hélianthème en prévision de possibles complications, telles que le saignement des blessures.

28 octobre : ma main apparaît beaucoup plus enflammée, mais la pose du bandage provoque une certaine douleur. Pour la première fois, les blessures saignent légèrement. Adjonction d'Impatiens à la lotion de calendule utilisée pour bander la main. Administration d'Impatiens et d'Aigremoine par voie orale, Impatiens pour la douleur, Aigremoine, comme précédemment pour l'état mental.

30 octobre : des blessures, qui jusque-là n'avaient présenté aucun signe de guérison, a commencé à s'écouler un pus particulièrement malodorant, surtout au bout du pouce. Le bandage doit être changé deux fois par jour. Deux doigts étaient agités de tremblements spasmodiques. Le patient n'a pas retrouvé son état d'avant l'électrocution. Le pouce n'a pas regagné la moindre sensibilité, même au bout, malgré la taille de sa main presque redevenue normale. Administration de Scléranthe, de Clématite pour restituer au patient son équilibre psychique et Gentiane pour soulager une légère dépression.

2 novembre : légère amélioration, mais persistance de l'insensibilité du pouce et de la région avoisinante.

5 novembre : apparition d'un tremblement de la main quand le patient essaie d'ouvrir et de fermer les doigts. Administration de Clématite et de Scléranthe par voie orale : Clématite pour rendre « la vie » à la main, Scléranthe pour le tremblement, Gentiane pour la légère dépression persistante.

11 novembre : évolution satisfaisante, à part une certaine rigidité dans les doigts, spécialement le pouce qui semble bloqué. Administration par voie orale de Verveine, dont on additionne la lotion afin de combattre la rigidité.

17 novembre : nette amélioration de la main, le patient peut taper à la machine, et les blessures sont toutes cicatrisées, sauf la plus importante, située au bout du pouce, où les tissus ont été brûlés jusqu'à l'aponévrose. Administration de Verveine comme une certaine rigidité résiduelle et application d'Impatiens sur le bandage, au cas où les terminaisons nerveuses exposées provoqueraient quelque douleur.

18 novembre : le patient est venu changer son pansement ; non seulement pouvait-il bouger son pouce librement mais il affirmait se sentir merveilleusement bien ; il fit une marche d'une quinzaine de kilomètre.

Progrès rapides à partir de ce jour. La blessure du pouce a cessé de suppurer et s'est refermée. La peau s'est reconstituée naturellement, rendant à coup sûr une greffe inutile. Tout risque de séquelle incapacitante apparaît écarté. Cicatrices très peu apparentes, limitées au bout du pouce, brûlé au quatrième degré.

extrait tiré de Bach por Bach. Obras complétas. Escribos Florales,Continente, Buenos Aires, 1993.

Dans ce fameux cas de l'électricien, on comprend que le Dr Bach déchiffre sur le corps le message des symptômes qu'il traduit en langage floral. Ainsi, il prescrit par exemple Scléranthus en application car il traduit le « tremblement des doigt » comme une instabilité. Aussi, il utilise Mimulus localement comme un anxiolytique afin d' « apaiser le système nerveux ».

Bien que cette méthode ait donné des résultats encourageants, elle fût abandonnée au fur et à mesure des découvertes d'Edward Bach. On peut penser que, cette utilisation locale étant à son commencement, les critères d'utilisation n'étaient pas encore établis avec certitude. Ils ont donc pu être perçus comme hasardeux ce qui entraîna l'abandon de cette façon de prescrire les fleurs.

Plus d'un demi siècle plus tard, Ricardo Orozco a en quelques sorte déterré cet usage pour l'approfondir en proposant des procédures plus formelles et des formules de fleurs précises pour tel ou tel symptôme physique.
Grâce à cette méthode, Orozco élargit le spectre d'utilisation des fleurs en ne se contentant pas de l'observation de la personne sous les trois angles habituels : mental, émotionnel et comportemental. Pour lui, se cantonner à ces trois angles pour prescrire un mélange de fleurs, c'est sous-estimer le potentiel thérapeutique des essences de Bach. Il ira même plus loin en dénonçant des fins de systématisation et de vulgarisation de la méthode pour justifier l'usage restrictif de ces trois angles d'analyse. Car, l'usage des essences sous un autre angle sous entend une connaissance profonde du schéma vibratoire de chaque fleur.
Orozco réintroduit donc ce quatrième angle utilisé à l'origine de la thérapie florale par Bach : c'est l'angle de la traduction de la manifestation somatique. En attribuant une fleur à une expression somatique, Ricardo ouvre le champs des possibles pour l'utilisation des fleurs de Bach.
Dans cette optique, les applications locales constituent un complément aux utilisations traditionnelles des fleurs. Cela suppose d'avoir une approche holistique du patient (dans son ensemble) c'est à dire accorder autant d'importance à son état d'esprit qu'à ce qu'il nous donne à voir à travers ses symptômes.
Les utilisations des fleurs de Bach en application locale peuvent être alors multiples (en crème, en collyre, en compresse, en solution à vaporiser directement) et très utiles lorsque l'entretien n'est pas possible (par exemple pour des nourrissons, des animaux ou des plantes).

Réalisez votre mélange à la carte !

Réalisez votre mélange Fleurs de Bach à la carte

Vous connaissez déjà les Fleurs de Bach ? Réalisez à moindre coût votre mélange à la carte, à partir de 2€ la Fleur !

J'y vais

Conseil gratuit

Vous désirez un mélange sur mesure, pour vous, votre enfant, votre animal ? Je vous réponds !

Demande de mélange


Conseil gratuit

Vous désirez un conseil par mail ? Remplissez le formulaire !

Contact mail


Conseil gratuit

Vous désirez un conseil par téléphone ? Je vous appelle !

Contact téléphonique



Paiement sécurisé

Paiement sécurisé

Logo CB Logo carte VISA Logo Mastercard Logo Paypal Logo Paylib
Expédition le jour-même

Livraison gratuite

Expédié le jour-même avec suivi pour toute commande avant 14 heures

Conseil gratuit
Paiement sécurisé

Paiement sécurisé

Logo CB Logo carte VISA Logo Mastercard Logo Paypal Logo Paylib
Expédition le jour-même

Livraison gratuite

Expédié le jour-même en Colissimo pour toute commande avant 14 heures

A propos

Contact
Copyright © 2016-2018

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-moi sur Facebook Suivez-moi sur Instagram

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Suivez-moi sur Facebook Suivez-moi sur Instagram